La Collecte et le Traitement des Ordures Ménagères Résiduelles

 

Les déchets appelés Ordures Ménagères Résiduelles sont des déchets produits tous les jours,  non recyclables et qui doivent être déposés en sac dans le bac à couvercle grenat. Ces déchets ne doivent pas être déposés dans le bac de tri sélectif à couvercle BLEU et ni apportés en déchèteries...

On ne doit pas trouver dans la poubelle d'ordures ménagères de produits dangereux (comme par exemple les piles, les produits chimiques, les petits appareils électriques ou électroniques, les cartouches d'encre, les ampoules/néons,  les médicaments …), de gravats, de déchets verts, d'encombrants... Tous ces déchets doivent être apportés en déchèteries.

Il est indispensable de mettre les ordures ménagères dans des SACS avant de les déposer dans les bacs.

Collecte des ordures ménagèresLe SMICTOM a enregistré une baisse de la production d'ordures ménagères de 8 %  entre 2011 et 2012 (5 999 tonnes en 2011 à 5 515 tonnes en 2012). En 2013, la quantité totale de déchets à traiter a encore diminué pour passer à 5300 tonnes (- 11,65 %). En 2014, la baisse s'est confirmée avec 4836 tonnes (-19.39% depuis 2011) et de même pour 2015 où le tonnage avoisine les 4723 tonnes (-21.27% depuis 2011).

Cette baisse est sans doute la conséquence de comportements d'achats plus ajustés liés en partie à la "crise" et à la prise en compte des politiques de prévention menées pas les collectivités.

La baisse des quantités d'ordures ménagères collectées permet aujourd'hui "d'économiser" 1 camion de collecte par semaine et permet de réduire également les coûts de traitement.

Nous constatons une petite hausse du tonnage des ordures ménagères pour l'année 2016 de 0.55% mais ramené à l'habitant, cela correspond toujours à 160 kg/hab/an. Cela reste insignifiant pour le syndicat. Cela correspond à l'augmentation du nombre d'habitants sur le territoire.

Essayons de stabiliser ce tonnage chaque année voire le diminuer en appliquant quelques gestes de prévention. Il ne faut surtout pas le voir augmenter chaque année.

 

 Les jours de ramassage en 2017 sont les suivants :

- Pour les communes de :

GENLIS NORD,  CESSEY-SUR-TILLE,  CHAMBEIRE, LABERGEMENT-FOIGNEY, BEIRE-LE-FORT, FAUVERNEY, ROUVRES-EN-PLAINE, VARANGES, REMILLY-SUR-TILLE, VAROIS-ET-CHAIGNOT

 

- Pour les communes de :

GENLIS SUD (dont HUCHEY), TART-LE-BAS, TART-LE-HAUT, ECHIGEY, TART L'ABBAYE, PLUVET, PLUVAULT, THOREY-EN-PLAINE, LONGECOURT-EN-PLAINE, MARLIENS

 

 

- Pour les communes de :

IZIER, COUTERNON, ARC-SUR-TILLE

 

 

- Pour les communes de :

  LONGEAULT, COLLONGES-LES-PREMIERES, PREMIERES, LONGCHAMP, POTANGEY, AISEREY, BESSEY-LES-CITEAUX, IZEURE, TARSUL 

 

Pour l'instant, les collectifs de GENLIS, ainsi que les professionnels du centre-ville ou certains professionnels sous contrat (en Redevance Spéciale) sont collectés encore deux fois par semaine comme précédemment.

Il est rappelé que même si les bacs sont de la propriété du SMICTOM, les usagers sont responsables de la propreté de leur bac et il est demandé de veiller au respect des volumes des bacs mis à disposition en fonction du nombre de personnes dans le foyer.

Le personnel administratif  du SMICTOM doit être informé de tout déménagement afin de mettre à jour les fichiers  !

Il est rappelé que le système de financement reste la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Les habitants du SMICTOM payent le service "déchets" à travers le règlement de la TEOM. Cette dernière est un impôt, dont le montant est lié à la valeur du foncier bâti. Et la base de calcul de la valeur du foncier bâti  est laissée à l'appréciation des Communauté de Communes membres du SMICTOM.

La mise en place de la Redevance Incitative n'est pas à l'ordre du jour sur le territoire du SMICTOM.

 

TRANSFERT DES ORDURES MÉNAGÈRES

 

Un poste est affecté au transport des ordures ménagères qui transitent par le quai de transfert situé sur la commune de GENLIS vers le centre de traitement.

Camion OM au quaiOM au quai

Camion de transfert des OM

Les ordures ménagères sont donc transportées à l'usine d'incinération du Grand Dijon pour être brûlées et valorisées énergétiquement.Usine d'incinération des ordures ménagères