Le compostage domestique

 

Pourquoi composter ?

 

Une personne produit environ 350kg de déchets ménagers par an, dont 80kg sont considérés comme fermentescibles (déchets de cuisine et de jardin).

Collecter, transporter et incinérer nos déchets, cela coûte cher. Par ailleurs, brûler des déchets composés à 80 % d’eau, ne paraît pas pas très écologique !

Or, il existe un moyen très simple de traiter soi-même ses déchets organiques : le compostage domestique.
Composter permettra donc de détourner de la collecte traditionnelle une partie importante de nos déchets et de la valoriser naturellement. En triant et en compostant vos déchets organiques, vous réduisez le volume des déchets à traiter de moitié.

Tout le monde à la maison peut contribuer facilement à cette économie en mettant de côté les épluchures, les déchets de cuisine, les fleurs fanées, les plantes, les déchets végétaux du jardin, du potager ou du verger.

Le SMICTOM a déjà distribué 3 515 composteurs depuis le début de l'opération.

Depuis le lancement du compostage domestique en 2007, le SMICTOM met toujours à disposition des composteurs en bois et en plastique d'un volume de 400L environ, au tarif préférentiel de 15€. Cliquez-ici pour obtenir le coupon d'inscription.

Les composteurs, livrés en kit, sont munis d'un bioseau et d'un guide du compostage. Cliquez ici pour visualiser le guide du composteur bois et ici pour le plastique. La notice de montage du composteur bois est disponible ici.

Suivez la recette :

   1. Choisissez votre méthode : en tas ou en composteur.

             - le compostage en tas : vous pouvez composter à même le sol en formant un tas de 50cm à 1,50m de hauteur avec, si possible, une couverture pour garder l'humidité, la chaleur et éviter le lessivage par la pluie.

            - le composteur : plus rationnel, plus propre et plus esthétique, le compostage en caisse ou fût assure la protection contre des animaux indésirables. En plus, il occupe moins de place dans le jardin. Un compost de qualité n’émet pas de mauvaises odeurs. Placez le composteur dans le jardin directement au contact du sol dans un endroit accessible, légèrement ombragé et à l’abri du vent.

  2.  Mélangez deux catégories de déchets organiques.

              - 60% de matières azotées (déchets verts mous et humides) : tonte de gazon, herbe fraîche, feuilles vertes, épluchures, restes de fruits, coquilles d'oeufs, filtres et marc de café, sachets de thé...

          - 40% de matières carbonnées (déchets bruns et secs) : bois, broyat, branches, feuilles mortes, paille, sciure, cendres de bois froides...

  3.  Aérez et brassez les matières.

  4.  Surveillez l'humidité.

 

 Liste compostage

 

Avantages du compostage domestique :

  • Le compost représente un excellent engrais naturel et peu coûteux.
  • Il améliore la structure du sol, accroît sa fertilité et renforce la vigueur des végétaux de manière naturelle (plus besoin d’engrais chimiques).
  • Il améliore l’aération et le drainage du sol et contribue à la conservation des éléments nutritifs en réduisant leur lessivage.
  • L’utilisation du compost limite l’extraction de la tourbe, extraite de milieux souvent fragiles.

Comment utiliser son compost ?

Au bout de 6 mois à un an, votre compost est mûr.

Le compost mûr est homogène, sombre, a l’odeur de la terre de sous-bois et a la texture fine et friable. Il doit être incorporé dans les premiers centimètres du sol, au printemps. Tamisé, il sert également à confectionner du terreau en mélange avec de la terre et du sable.

Le compost jeune peut-être utilisé en paillage aux pieds des arbres. Il protège les cultures et prévient l’apparition des mauvaises herbes.

Pour information, le SMICTOM a été désigné "collectivité exemplaire" dans le cadre de son opération compostage !   Cliquez ici pour découvrir la fiche établie par l'ADEME.