Consommation responsable

Un constat

Les emballages représentent 30 % du poids de nos déchets et 50 % du volume présent dans le bac à couvercle bleu et dans le bac à couvercle grenat. Sur ce lien, vous trouverez le détail de la composition de nos ordures ménagères

Contrairement à l'adage derrière lequel les consommateurs se cachent : ce n'est pas uniquement la faute des industriels !

Chacun est libre de remplir son chariot de courses de la manière dont il l'entend. Certains choisissent des produits emballés, voire suremballés et privilégier les produits jetables et d'autres choisissent des produits peu emballés et avec un mode de consommation durable. 

Tout emballage se paie (environ 20 % du prix du produit) ! En conséquence, plus un produit est emballé, plus il coûte cher !

Quelles sont les causes de la multiplication des emballages ?

Si le poids et le volume d'emballages tendent à diminuer avec la prise en compte de l'éco-conception par les industriels, le nombre d'emballages pour un même produit ne cesse d'augmenter ! Voici quelques raisons :

Les portions individuelles

Souvent plus onéreuses à l'achat, elles produisent beaucoup de déchets (un emballage pour chaque portion et souvent un suremballage pour tout réunir).

Les produits à usage unique

Comme ils ne serviront qu'une seule fois, les produits à usage unique nécessitent de nouvelles dépenses pour les renouveler, contrairement aux produits réutilisables. Ils sont donc beaucoup plus chers à la longue. Une lingette microfibre ou des piles rechargeables sont certes plus chères à l'achat, mais leur investissement est vite rentabilisé par rapport à l'achat de produits à usage unique !

Par exemple, un chiffon ou une éponge agrémentée de produit peut aisément remplacer une lingette ménagère ou les feuilles de papier absorbant, tandis qu'un gant avec du savon peut remplacer une lingette pour les fesses de bébé. 

Quelques exemples : 

- Pour le sport ou les balades, la gourde peut remplacer la bouteille d'eau. 

- Les boîtes de conservation peuvent remplacer les films plastiques et papiers alu. 

- La serviette en tissu peut remplacer la serviette papier ou le papier absorbant.  

La surconsommation

La surconsommation est souvent source de gaspillage alimentaire lorsqu'il s'agit de l'achat de denrées périssables.

Lorsqu'il s'agit de biens d'équipement, il est nécessaire de se poser les bonnes questions avant de procéder à l'achat : en ai-je vraiment besoin ? ce produit est-il assez solide ?

Le gaspillage alimentaire 

Si le gaspillage alimentaire concerne le gaspillage de nourriture, il concerne aussi le gaspillage d'emballages ! Ces deniers auront rempli leur fonction (protéger le produit, faciliter son transport, etc...) mais en vain, puisque le produit n'a pas été consommé !

Quelles solutions pour limiter nos emballages ?

- Eviter d'acheter des produits suremballés : les produits contenus dans plusieurs emballages alors qu’un seul suffirait, comme les produits présentés dans des emballages trop grands ;

- Faire soi-même ses repas, ses gâteaux, etc... ;

- Préférer les grands formats aux portions unitaires (ex pour le café, la lessive, la compote, ...) ; 

- Acheter des fruits et légumes en vrac, plutôt que pré-emballés dans des barquettes de polystyrène ou plastiques (non recyclables) ;

- Eviter les produits jetables / à usage unique (lingettes, papier absorbant...) ;

- Privilégier des produits présentés en éco-recharges et/ou concentrés (ex : assouplissant, lessive, eau de javel, gel douche...) ;

- Boire l'eau du robinet plutôt que l'eau en bouteille ;

- Utiliser un cabas lors des courses et refuser les sacs plastiques jetables lorsqu'ils ne sont pas indispensables (pharmacie, ...) 

- Réutiliser les emballages lorsque cela est possible (ex: les boites à chaussures, les bocaux)

- Privilégier les emballages recyclables (ex: boîte à oeufs en carton) aux emballages non recyclables (ex boîte à oeufs en plastique) ;

Zoom sur les éco-recharges 

Privilégier les produits vendus sous forme d’éco-recharge permet :

  • d’éviter de jeter un contenant qui pourra servir plusieurs fois et donc réduire de 90 % le poids des déchets produits ;
  • de réduire sa facture car en moyenne les éco-recharges sont moins chères de 37 %.

Comparaisons effectuées en décembre 2012 dans plusieurs grandes et moyennes surfaces de la Côte-d’Or sur des quantités égales de produits de mêmes marques.

Pour aller plus loin :  
 Site départemental de la prévention des déchets : www.ecotidiens21.fr 
emballage Mathilde
Le Ministère du Développement Durable propose la consultation de 17 fiches pour "produire moins de déchets" au quotidien. 
 
Parmi les thèmes abordés : 
- Quand je fais mes courses 
- Quand je reçois des amis, ou quand je fête un évènement
- Quand je choisis un bien d'équipement (télévision, machine à laver, meuble...) 
- Choisir l'eau du robinet 
- Les produits surgelés 
- Les produits cosmétiques 
- A noël 

 

Site internet Mes courses pour la planète

           Premier guide pratique de la consommation responsable

 

Site internet Fondation Nicolas Hulot Adopter les éco-gestes