Consommation responsable

Je réduis les emballages

 

Cité souvent comme relevant de la culpabilité des industriels, le suremballage des produits est néanmoins dû au changement des modes de consommation (repas nomades, ménages plus petits, …).

 

Selon sa situation familiale, chacun peut participer à réduire les quantités d’emballages mis à la poubelle : achat de produits en vrac, choix de gros conditionnements, préférence d’alternatives durables …

 

Acheter en vrac, c'est chic… et zéro déchet - Primeal : le bio végétal

Les enjeux

 

Plus de 30 % du poids et 50 % du volume de notre poubelle sont constitués d’emballages ! La principale fonction d’un emballage est la protection du produit au cours du transport, du stockage dans le magasin et chez le consommateur. Il doit le préserver des poussières, des microorganismes, de l’humidité, de la lumière, de l’oxygène et du vol. Il doit être résistant et pratique. En outre, l’emballage doit informer le consommateur sur les caractéristiques du produit, son mode d’emploi ou de conservation.

Une fois parvenus à la maison, la plupart des emballages deviennent immédiatement des déchets. Des déchets qui posent de plus en plus de problèmes écologiques et économiques ! La mise en décharge pollue le sol, l’eau et l’air. Les emballages peuvent contenir des substances toxiques (métaux lourds, par exemple) qui, entraînées par les pluies, peuvent contaminer les ressources en eau.

 

Comment agir au quotidien ?

 

  • Préférer les produits vendus en vrac ou à la découpe (fruits, légumes, viandes, fromages).
  • Refuser les produits suremballés : les produits contenus dans plusieurs emballages alors qu’un seul suffirait, comme les produits présentés dans des emballages trop grands ou trop luxueux.
  • Prévoir un panier, un sac ou un filet pour faire les courses et refuser les sacs jetables.
  • Choisir des produits concentrés (produits d’entretien, lessives,...) ; ils nécessitent moins d’emballages et sont aussi efficaces.
  • Adapter les achats à nos besoins : 6 petits yaourts demandent plus d’emballages qu’un seul grand pot de quantité équivalente. Proportionnellement, les grands conditionnements sont moins chers et moins polluants.
  • Choisir des emballages réutilisables, rechargeables ou consignés.


Et pour les emballages inévitables...

  • Choisir des emballages qui peuvent être facilement recyclés et éviter autant que possible les emballages multi-matières (comme les briques de jus ou de lait).
  • Offrir une seconde vie aux cartons, papiers cadeaux, boîtes munies d’un couvercle et barquettes d’aluminium.
  • Trier ses déchets.

 

Où trouver des magasins "Vrac" sur le territoire du SMICTOM ?

 

Deux épiceries itinérantes (camions vrac) sillonnent les marchés du territoire : 

"V'la le Vrac" : Arc sur Tille (les Mercredi de 9h à 12H - place du champ de foire). 

"La Réserve Bio" : Genlis (Samedi matin)

Un magasin :

"L'épicerie du Colibri de Varois et Chaignot" - 9 route de Fontaine Française - 21 490 Varois et Chaignot

Magasins sur Dijon

Epicerie "Au gramme près" - 56 Avenue du Drapeau - 21 000 Dijon

Epicerie "Day by Day" - 3 place Notre Dame - 21 000 Dijon